FANDOM


IntroductionEdit

Plusieurs maitres spirituels francophones ont utilisé les termes Dieu vengeur pour exprimer la notion que le latin exprime par Deus vindex, sans qu'il s'agisse nécessairement d'une traduction expresse, demeurant vrai toutefois que l'expression en est une du francais classique, possiblement archaisante. Ils puisaient ce concept dans des textes bibliques mais aussi chez nombres d'écrivains spirituels non francophones. Parmis les occurrences les plus claires, on peut noter (pour les non francophones, il s'agit de traductions; pour les francophones, de leur texte original, ou le latin devient donc secondaire):

Non francophonesEdit

saint AugustinEdit

Pour vengeur: Cité de Dieu, XXI, 12: "Justice du Dieu vengeur" [1]; IX, 5 http://jesusmarie.free.fr/augustin_cite_de_dieu_livre_9.html; et pour vengeance divine: Ibid., XIV, 15: "...juste vengeance de Dieu" [2]; XVIII, 32 [3]; XX, 21 [http://jesusmarie.free.fr/augustin_cite_de_dieu_livre_14.html

saint Jean ChrysostômeEdit

"Nous avons beaucoup péché, je le sais fort bien moi-même; nous sommes tous sous le coup de la vengeance divine; mais nous n'avons pas été exclus du pardon, nous ne sommes pas déchus des droits du repentir; encore debouts dans l'arène, nous sommes au milieu du combat de la pénitence" http://jesusmarie.free.fr/jean_chrysostome_homelie_sur_les_demons.html " Puisqu'on y découvre la colère de Dieu a éclatant du ciel". Mais, dira-t-on, cela arrive souvent même dès cette vie, parla faim, par la peste, par la guerre: car en général comme en particulier, tous sont punis. Qu'y a-t-il donc là d'extraordinaire ? C'est que le supplice futur sera plus grand , qu'il sera commun et n'aura pas le même but; car ici-bas, ils sert à corriger, là il ne servira qu'à punir. C'est ce que Paul indique ailleurs par ces mots. " Nous sommes repris maintenant, afin que nous ne soyons pas condamnés avec ce monde". (I. Cor. XI, 32. ) Ici-bas même, beaucoup pensent que ces accidents proviennent de la (205) malice des hommes et non de la colère divine; mais là-bas, la vengeance de Dieu se manifestera clairement, lorsque, assis en qualité de juge, sur son redoutable tribunal, il ordonnera de traîner ceux-ci dans les fournaises, ceux-là dans les ténèbres extérieures... Si Dieu montre de la bonté, c'est pour que vous votes débarrassiez de vos péchés et non pour que vous en augmentiez le nombre; sinon, la vengeance sera plus terrible. ... Mais s'il nous aime, direz-vous, comment sa fait-il qu'il nous menace de l'enfer, du châtiment et de la vengeance? Précisément parce qu'il vous aime : pour couper en vous la racine du vice, pour refréner par la crainte vôtre penchant au mal, il met tout en oeuvre, il ne néglige rien; par les biens comme par les maux, il cherche à retenir votre inclination vers les choses de la terre, à vous ramener à lui, et- vous arracher à toute espèce de péché, qui est un mal pire que l'enfer" http://jesusmarie.free.fr/jean_chrysostome_commentaire_sur_la_lettre_aux_romains_1.html

saint Grégoire le GrandEdit

"Le Seigneur envoie donc une armée pour faire périr ses ennemis, puisqu’il exerce sa vengeance par ses anges. La puissance de cette vengeance, nos pères en entendaient parler; mais nous, nous l’avons à présent sous les yeux." http://jesusmarie.free.fr/gregoire_le_grand.html

saint Cyprien de CarthageEdit

"Dieu modère son indignation et attend avec patience le jour du jugement. La vengeance est dans sa main; il préfère la patience... ...Celui qui, accusé par les prêtres et les vieillards, ne répondit rien et étonna Pilate pas l’héroïsme de son silence. Mais, après avoir gardé le silence pendant sa Passion, il parlera au jour de la vengeance. Il apparaîtra une seconde fois... Attendons, mes frères bien-aimés, ce juge suprême : en se vengeant lui-même, il vengera son Église, ainsi que tous les justes persécutés depuis l’origine du monde. Que celui qui désire trop la vengeance considère, que notre vengeur ne s’est pas encore vengé lui-même." http://jesusmarie.free.fr/cyprien_de_carthage_avantages_de_la_patience.html

"Mais il descendra de nouveau sur la terre, à. la fois juge et vengeur, pour punir le démon et juger le genre humain." http://jesusmarie.free.fr/cyprien_de_carthage_la_vanite_des_idoles.html

saint Basile de CésaréeEdit

"Que pourrez-vous répondre lorsque vous serez environné des anciennes victimes de vos injustices qui solliciteront la vengeance du Juge suprême" http://jesusmarie.free.fr/basile_de_cesaree_homelies_choisies.html

saint BonaventureEdit

"C'est également un remède contre la haine de craindre la vengeance du Seigneur, qui ne pardonne point à l'homme les péchés dont il se rend coupable, tant que l'homme garde de la haine pour le prochain" http://jesusmarie.free.fr/bonaventure_de_l_avancement_spirituel_des_religieux.html

sainte Catherine de SienneEdit

"ussi, vous prié-je, divine et éternelle Charité, d'exercer sur moi votre vengeance et de faire miséricorde à votre peuple. (...) Réservez-moi le châtiment, car je suis le Dieu bon et éternel qui récompense toute bonne action et punit toute faute. Pour être mes ministres, ils n'en sont pas moins [57] exposés à ma vengeance, et leur dignité ne les couvrira pas contre ma justice. C'est au contraire, plus durement que tous les autres, qu'ils seront punis, s'ils ne se convertissent pas, parce qu'ils ont plus reçu de ma Bonté". http://www.documentacatholicaomnia.eu/03d/1347-1380,_Caterina_da_Siena,_Dialoghi,_FR.doc

sainte Thérèse d'AvilaEdit

" great injury is done to God by doubting of His liberality in conferring favours, since He is desirous it should shine forth more brightly in manifesting His omnipotence, than in showing the power of His justice. And if to deny His power in revenging the injuries committed against Him, would be a great blasphemy, [si dénier son pouvoir de venger les injures commises contre lui setrait un grand blasphème] it would be worse to deny it in that wherein He is most desirous of manifesting it–viz., in bestowing favours." http://digital.library.upenn.edu/women/teresa/letters/letters.html

Bx Louis de GrenadeEdit

Guide des pécheurs, Ch. 10: "Comme il est Dieu en tout ce qu'il fait, il le paraîtra dans la vengeance qu'il tirera du péché... Quel trésor de colère et de vengeance aurez-vous accumulé contre vous au bout de tant d'années".

saint Robert BellarminEdit

"Enfin ni les présents ni la laveur ne sauraient corrompre la justice d'un Dieu qui n'a aucun besoin de nos biens. Supposons donc, comme bien démontré, qu'aucun péché,ni grand , ni petit, ni énorme , ni léger, ne saura échapper à la justice vengeresse de Dieu, s'il n'a été auparavant purifié par la pénitence. En effet, autant la miséricorde est maintenant abondante pour pardonner, autant après cette vie la justice sera sévère et rigoureuse pour punir .....

Pour vous , dis-je, croyez fermement, et en croyant pensez que dans cette vie Dieu est un Père plein de miséricorde, disposé à pardonner a tous ceux qui se repentent sérieusement;mais que ce même Dieu sera, au sortir de cette vie, un Dieu de vengeance,qui appliquera aux pécheurs les supplices qu'il a préparés à leur impénitence , après les avoir fait prévenir par les prophètes et par les apôtres, et leur avoir laissé l'un et l'autre Testament pour perpétuer le souvenir de ses promesses et de ses menaces. Ainsi d'un côté,la crainte de ces peines insupportables, et de l'autre l'espoir des plus magnifiques récompenses , vous servant comme deux ailes pour vous élever , vous feront passer avec sécurité à travers les périls de cette vie , et vous conduiront au repos éternel. Ainsi-soit-il. Amen." http://jesusmarie.free.fr/robert_bellarmin_l_echelle_du_ciel.html

saint Alphonse de LiguoriEdit

"Le temps de la vengeance est arrivé; celui du pardon, à jamais passé" (http://jesusmarie.free.fr/alphonse_la_voie_du_salut.html) "Il les prévient qu'alors ce sera le temps, non plus de la miséricorde, mais de la vengeance", entre de nombreuses occurrences de ce traité spirituel des fins dernières: http://jesusmarie.free.fr/alphonse_preparation_a_la_mort.html Aussi: http://jesusmarie.free.fr/alphonse_lettre_ouverte_aux_pretres_(selva).html.

FrancophonesEdit

BossuetEdit

Pour Dieu vengeur ou vengeance divine:[4], pp. 173, 186, 205, 288, 324. [5] pp. 128, 187. [6] p. 244: "juste vengeur des crimes". [7] , pp. 637, 644. [8] , pp. 99, 457. [9] , pp. 172, 182.

BourdaloueEdit

[10], pp. 15 ("Dieu...vengeur inexorable du péché"), 131, 175, 182; [11], p. 210

saint Francois de SalesEdit

"Au reste, il faut adorer, aimer et louer à jamais la justice vengeresse et punissante de notre Dieu, comme nous aimons sa miséricorde; parce que l’une et l’autre est fille de sa bonté. Car par sa grâce il nous veut faire bons, comme très bon, ains souverainement bon qu’il est; par sa justice il veut châtier le péché, parce qu’il le hait: or, il le hait, parce qu’étant souverainement bon, il déteste le souverain mal, qui est l’iniquité. Et notez, pour conclusion, que jamais Dieu ne retire sa miséricorde de nous que par l’équitable vengeance de sa justice punissante, et jamais nous n’échappons à la rigueur de sa justice que par sa miséricorde justifiante" http://jesusmarie.free.fr/francois_de_sales_traite_amour_de_dieu.html

M. OlierEdit

"...exprime le refuge assuré que les pécheurs et les criminels trouvent en Marie contre la rigueur de la colère et de la vengeance de Jésus-Christ, le soleil de justice qu'elle modère, qu'elle apaise et qu'elle adoucit par ses prières en leur faveur." http://jesusmarie.free.fr/olier_vie_de_la_tres_sainte_vierge_marie.html

saint Louis Grignion de MontfortEdit

"Je serai le père et l'avocat des uns, le juste vengeur des autres, et le juge de tous... Il attirera les réprouvés par les chaînes de leurs péchés, pour les enchaîner comme des forçats et des diables à son ire éternelle et à sa justice vengeresse" (http://jesusmarie.free.fr/grignion_traite_vraie_devotion_a_la_sainte_vierge.html) "Il faut que nos péchés soient punis en ce monde ou dans l’autre ; s’ils le sont en celui-ci, ils ne le seront pas dans l’autre. Si Dieu les punit en celui-ci de concert avec nous, la punition sera amoureuse : ce sera la miséricorde, qui règne en ce monde, qui châtiera, et non la justice rigoureuse ; le châtiment sera léger et passager, accompagné de douceurs et de mérites, suivi de récompenses dans le temps et l’éternité. 22. Mais si le châtiment nécessaire aux péchés que nous avons commis est réservé dans l’autre monde, ce sera la justice vengeresse de Dieu, qui met tout à feu et à sang, qui fera le châtiment ! Châtiment épouvantable, “horrendum”, ineffable, incompréhensible : “quis novit potestatem irae tuæ ?” Châtiment sans miséricorde, “judicium sine misericordia”, sans pitié, sans soulagement, sans mérites, sans bornes et sans fin." (http://jesusmarie.free.fr/grignion_lettre_circulaire_aux_amis_de_la_croix.html)

saint Jean Marie VianneyEdit

"Ce n'est plus, mes frères, un Dieu revêtu de nos infirmités ; caché dans l'obscurité d'une pauvre étable, couché dans une crèche, rassasié d'opprobres, accablé sous le pesant fardeau de sa croix ; c'est un Dieu revêtu de tout l'éclat de sa puissance et de sa majesté, qui fait annoncer sa venue par les prodiges les plus effrayants, c'est-à-dire, par l'éclipse du soleil et de la lune, par la chute des étoiles, et par un entier bouleversement de la nature. Ce n'est plus un Sauveur qui vient avec la douceur d'un agneau, pour être jugé par les hommes et les racheter ; c'est un Juge justement irrité, qui juge les hommes dans toute la rigueur de sa justice. Ce n'est plus un Pasteur charitable qui vient chercher ses brebis égarées, et les pardonner ; c'est un Dieu vengeur qui vient séparer pour jamais les pécheurs des justes, accabler les méchants de sa plus terrible vengeance, et ensevelir les justes dans un torrent de douceurs. Moment terrible, moment épouvantable, moment malheureux, quand arriveras-tu ? Hélas ! peut-être que, dans quelques matins, nous entendrons les avant-coureurs de ce Juge si redoutable au pécheur... Mais, me direz-vous, l'on nous avait toujours dit que Dieu était bon. – Il est vrai qu'il est bon ; mais il est juste : sa bonté et sa miséricorde sont passées pour vous ; il n'y a plus que sa justice et sa vengeance. (http://jesusmarie.free.fr/jean_marie_vianney_cure_d_ars_sermons_tome1.html) "Dans l'autre, au contraire, Dieu n'est conduit que par sa justice et sa vengeance ; nous avons péché, nous avons passé le temps de sa mi-séricorde ; il nous avait mille fois menacés, il faut que sa justice soit accomplie et sa vengeance satisfaite. Oh ! qu'il est terrible de tomber entre les mains d'un Dieu vengeur." (http://jesusmarie.free.fr/jean_marie_vianney_cure_d_ars_sermons_tome4.html)

CommentairesEdit

LexiqueEdit

Pour déterminer quel type de connotation pouvait véhiculer les termes en question en francais classique, on peut citer les articles des Dictionnaires de Furetière (1690) et de Trévoux (1771), le second reprenant d'ailleurs à peu de choses près le premier:

A) Furetière

Vengeur: "Celui qui venge. Le remord est le premier vengeur des crimes. Dieu sera le juste vengeur des martyrs et des fidèles qui auraint été offensés". Vengeance: "Offense qu'on fait à son ennemi en haine de celle qu'on en a recu. Dieu a défendu la vengeance, il s'est réservé la vengeance, et a promis de faire la réparation des injures... Il est permis de demander en justice la vengeance des injures... C'est en la personne des procureurs-généraux que réside la vengeance publique".

B) Trévoux

Vengeur: "Celui qui venge... Dieu est le juste vengeur des crimes; il est le vengeur des innocents..." Vengeance: "...Peine qu'on fait souffrir à son ennemi par le ressentiment d'une offense qu'on en a recu... Dieu a défendu la vengeance, il s'est réservé la vengeance. C'est en la personne des procureurs-généraux que réside la vengeance publique... La colère ne déshonore personnne pourvu... qu'elle garde dans ses vengeances les règles de la justice".


Il est permis de penser que ces textes ne sont pas très loin de la conception de St Thomas: la vengeance peut ne pas exclure la passion (haine, mais pas nécessairement de la personne), mais elle devient mauvaise si elle n'observe pas un juste milieu, précisément celui de la justice. Détail significatif, les deux articles font assez large usage (il y a plus d'occurences que celles citées ici) de la notion de Dieu vengeur pour illustrer leur propos. Enfin, on note un usage très large de la notion qui indique son sens: le remord (i.e. la nature des choses et du psychisme) est lui-même vengeur. On a ici un cas très clair de punition interne, immanente (qui peut être causée par Dieu, mais via la nature des choses). En ce sens il y aurait un aspect vengeur dans la contrition des péchés.

Périodes historiquesEdit

On peut remarquer la distribution des occurrences tout au long de la tradition spirituelle, ce qui les rapproche de la notion de grande tradition, en tout cas par leur caractère assez ininterropu, depuis les évangélistes, à travers les pères de l'Eglise et la scolastique, jusqu'à la spiritualité française classique et au curé d'Ars.

Voir aussiEdit

"Dieu vengeur (DEUS VINDEX) dans les documents ecclésiaux" [12]

RéférencesEdit